La nana qui n'avait pas tout compris au principe de braderie (Lille, 2014)

Je le concède, j'ai un problème avec la notion de braderie, de brocante, de chinage et compagnie. J'aime bien aller en brocante, mais je n'arrive pas ou alors très rarement à me projeter en voyant un objet laissé là à l'abandon qui serait manifestement parfait à bidouiller (je vous l'ai bien montré avec ma bébé étagère à vernis) mais non, j'y arrive po. Mes yeux se ruent sur les trucs un peu différents, jugez par vous même.

Si vous avez un peu suivi sur Instagram, je suis allée à Lille hier pour la braderie. De une pour découvrir la ville, et de deux bah pour me dire que je l'aurai faite au moins une fois dans ma vie cette fameuse braderie. Après 2h45 (bouchons oblige) nous sommes arrivés depuis Paris et avec mon œil de suricate j'ai vite trouvé une place pour nous garer. La chasse était ouverte, je vous montre mes achats mais les aficionados de tels événements vont me rire au nez.
Pour commencer, après plusieurs traversées de la ville et bains de foule pour rejoindre untel ou récupérer untel, on est passé devant un magasin irlandais qui comme toutes les boutiques du quartier avait profiter de la braderie pour ouvrir et utiliser un emplacement dédié sur son trottoir de boutique. Fana de mug, j'ai craqué sur un mug Cadbury's qui m'a immédiatement replongé dans mon voyage australien tant cette marque était partout. Bon bah pas achat braderie.

Achat beauté/cheveux, je suis tombée sur un stand où le mec (manifestement vendeur "en gros" pour salons de coiffure) exposait des produits neufs à bas prix dont les marques TIGI, Matrix, Kerastase, L'oreal, Redken... et même du Nioxin qui est une marque que j'adore.
J'ai choisis deux produits de la marque TIGI : Foxy Curls qui est un spray définissant pour les boucles qui sent le sirop pour la toux c'est assez rigolo, ainsi que Glaze Haze qui est un spray texturisant sucré attention et lui sent une legere odeur de caramel vanillé. A voir ce que tout ça donne sur cheveux une fois le produit imprégné.
J'avais payé mes achats et en me déplaçant sur son stand au travers de la nuit qui tombait, je découvre la marque Matrix. Ouh bah là je devais vite user de mes méninges pour me souvenir du shampooing encensé par internet pour réguler le cuir chevelu. Bingo, le Normalizing shampoo. Cinq euros, merci au revoir. J’étais ra-vie :D
Sur le retour vers la voiture, 23 heures bien passées, je croise un exposant qui vend ces petits bracelets en suédine là que tout le monde porte depuis un petit moment. Une collegue en a un que j'avais trouvé vraiment sympa donc je me suis laissée tenter et même si c'est une qualité pas terrible je me dis que ça fera l'affaire pour des soirées ou autres.

En somme, je n'ai certes pas ramené de meuble ancien ou de baignoire ou de casque militaire mais j'ai très bien assimilé les termes "moules frites", "fricadelle" et "bière" et puis si j'y retourne un jour je serai un peu moins perdue parce que mon sens de l'orientation en a pris un sacré coup.

Commentaires

  1. Oh la braderie de Lille, je rêve de la faire ! Moi non plus je ne suis pas du tout douée pour dénicher "des trucs vintage qui claquent" mais j'adore me balader avec l'espoir de trouver de super bonnes affaires

    RépondreSupprimer
  2. aaah la braderie! Quand on est lilloises (comme moi) on l'évite, on s'échappe, on se casse, bref on y va pas : impossibilité d'acceder à chez soi, bruit... l'enfer! ^^

    RépondreSupprimer
  3. tu connais par hasard le nom de la boutique irlandaise? cà m'intéresse...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés